Phase aqueuse ou phase solvant

Phase aqueuse ou phase solvant

Vous voulez choisir du laque? Mais quelle est le mieux? Ci-dessous, vous trouverez des astuces afin de faira de votre projet de peinture un succès.

Regardez comment faire !

Ces petits films vous expliquent clairement comment vous y prendre.

  • Comment puis-je savoir si mes portes sont peintes avec une laque en phase solvant ou en phase aqueuse ?

    C’est facile à tester. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les produits suivants : alcool (éthanol/méthanol) et thinner cellulosique.

    Si vous frottez une ancienne laque avec du thinner cellulosique, la peinture en phase solvant tend à s’éliminer tandis que la laque en phase aqueuse formera de la pâte. Si vous effectuez le même test avec de l’alcool ou du méthanol, les laques en phase solvant restent intactes tandis que les laques en phase aqueuse laisseront des traînées de couleur sur votre chiffon.   

  • Je suis en train de peindre à l’aide d’une peinture en phase solvant. Dois-je nettoyer tous les jours mes pinceaux ? Et lorsque mes travaux de peinture sont terminés, comment conserver au mieux mes pinceaux ?

    À la fin de la journée, il vous suffit d’emballer soigneusement votre pinceau dans une feuille de papier d’aluminium bien serrée afin d’éviter tout contact avec l’air. En revanche, si vous attendez quelques jours avant de vous remettre à l’ouvrage, nettoyez vos pinceaux au white spirit. Essorez-les soigneusement, puis lavez-les abondamment à l’eau et au savon. Pour conserver vos pinceaux, ne les placez pas tête en haut mais suspendez-les ou posez-les à plat pour éviter que les poils ne se recourbent.

  • J’ai l’intention de fabriquer moi-même un petit meuble en MDF, que je peindrai ensuite. À quoi dois-je faire attention ?

    Tout d’abord, le MDF est un matériau qui connaît d’importantes variations de dilation et de rétraction en fonction de l’humidité – jusqu’à 2,5 mm par mètre courant. C’est la raison pour laquelle il convient de peindre toutes les surfaces des planches en MDF que vous utilisez, même si toutes ne seront pas visibles dans le résultat final. Il n’est néanmoins pas nécessaire d’appliquer la totalité du système de peinture sur les surfaces qui ne sont pas destinées à être visibles. Les couches d’apprêt suffisent à éviter les déformations consécutives aux variations d’humidité.  

    Les chants des planches en MDF sont particulièrement poreux. Ils absorbent beaucoup de peinture et il convient de les traiter à l’aide d’une couche d’apprêt à pouvoir de remplissage suffisant : Brushfiller. Il s’agit d’une couche de fond et d’enduit à pouvoir colmatant élevé et facile à poncer. Appliquez-en deux couches. Faites-le également sur des chants destinés à être montés en vis-à-vis.  

    Les jointures entre deux chants sont difficiles à masquer. Le MDF ne possède pas de bords ABA caractéristiques des plaques de plâtres. Il n’est donc pas possible de garantir que les jointures que vous allez enduire ou mastiquer seront totalement invisibles. De ce fait, il est recommandé de les laisser ouverts ou de prévoir un joint fraisé décoratif en V.

    En ce qui concerne le choix du système de peinture à appliquer, nous vous invitons à consulter la réponse à la question 5 ainsi que les FAQ concernant le bois à l’intérieur.

     

  • Les laques en phase aqueuse sont-elles aussi résistantes aux rayures que les laques en phase solvant ? Quand vaut-il mieux opter pour l’un ou l’autre type de produit ?

    Vous trouverez ci-dessous un résumé des avantages et des inconvénients des deux types de produits :

    Laques en phase aqueuse

     

    -          Meilleure rétention de la couleur et très peu de perte de brillance à l’extérieur

    En cas d’application à l’extérieur, une finition à l’aide d’une laque en phase aqueuse conserve son intégrité décorative beaucoup plus longtemps qu’une peinture alkyde. La rétention de la couleur dépend de la couleur elle-même dans la mesure où certains pigments sont plus sensibles au rayonnement UV que d’autres. Si vous décidez d’appliquer des couleurs plus critiques, plus sombres (rouge, bleu, etc.), la rétention de la couleur et de la brillance des peintures en phase aqueuse est meilleure par rapport à leurs homologues en phase solvant.

    -          Durée de vie supérieure et  couches d’entretien moins fréquentes à l’extérieur

    Compte tenu de leur supériorité sur le plan de la rétention de la couleur et de la brillance, les laques en phase aqueuse nécessitent moins rapidement une couche d’entretien que leurs homologues en phase solvant. La durée de vie d’un travail de peinture dépend de nombreux facteurs. Outre le type de peinture, l’épaisseur totale du feuil du système de peinture, la couleur elle-même, l’orientation, l’essence de bois et la construction jouent un rôle important.

    -          Hydrodiluable et pratiquement inodore

    Pas d’odeur incommodante pendant plusieurs jours et le matériel se nettoie aisément à l’eau.

    -          Peu de solvants : moins nuisible pour la santé et pour l’environnement

    Les laques en phase aqueuse constituent la réponse par excellence à la problématique environnementale. Même si elles comportent un faible taux de solvants (nécessaires notamment à la formation du feuil), elles présentent nettement moins d’inconvénients tant pour l’environnement que pour la santé.

    -          Meilleure conservation de l’élasticité à l’extérieur (absence de fissures à long terme)

    Contrairement aux laques alkydes, le feuil qui résulte de l’application de la laque en phase aqueuse ne durcit pas au fil du temps. Or, ce durcissement combiné avec le fait que le bois « travaille » finit par donner lieu à un processus de fissuration et d’altération rapide du feuil. Ce phénomène est absent lors de l’application des laques en phase aqueuse et l’élasticité est préservée très longtemps.

    -          Application aisée à condition d’utiliser les outils appropriés

    Une laque en phase aqueuse sèche plus rapidement qu’une laque en phase solvant. Pour obtenir un résultat d’une excellente qualité, il convient de respecter quelques règles d’application. D’une part, la rapidité et la manière de peindre doivent être adaptées aux conditions météorologiques et, d’autre part, il est recommandé d’utiliser du matériel (pinceaux, rouleaux, papier abrasif, etc.) spécifiquement conçu pour l’application des laques en phase aqueuse.

    -          Séchage et méthode d’application dépendent fortement des circonstances

    La rapidité du séchage et le temps-limite de reprise d’une laque en phase aqueuse sont en relation très étroite avec le taux d’humidité et la température. Vous éviterez donc d’appliquer une laque en phase aqueuse en plein soleil, par vent fort, quand il y a du brouillard ou lors de températures extrêmes. Si vous peignez à l’intérieur, veillez également à ce qu’il règne une température et une ventilation adéquate après l’application.

     

    Laques en phase solvant

     

    -          Bonne rétention de la couleur et de la brillance à l’extérieur, moins bonne néanmoins que dans le cas des laques en phase aqueuse

    Par rapport aux anciennes et classiques peintures alkydes d’avant 2010, les laques faiblement solvantées présentent une meilleure rétention de la brillance et de la couleur et nécessitent donc moins souvent l’application d’une couche d’entretien. Si vous avez opté pour des couleurs critiques, cela signifie un gain de quelques années. Sur ce point, les laques en phase aqueuse gardent néanmoins un avantage appréciable et présentent une durée de vie encore accrue.

    -          Plus simples à appliquer, un temps-limite de reprise prolongé et moins de dépendance aux facteurs extérieurs de température et d’humidité par exemple.

    Les laques à base de solvants présentent un temps-limite de reprise supérieur par rapport aux laques en phase aqueuse. L’application de ces peintures est également facilitée du fait que les variations de température et d’humidité influencent moins leur séchage. L’application des laques solvantées n’exige par ailleurs pas de matériel spécifique. Évitez néanmoins de peindre en dessous de 10 °C. Veillez également à assurer une ventilation suffisante pendant le séchage.

    -          Plus résistantes aux rayures à l’intérieur

    Les laques en phase solvant telles que Premium satin XS ou Durosatin gardent toujours l’avantage sur le plan de la résistance aux rayures et à l’usure.

    -          Contiennent des solvants, génèrent des odeurs incommodantes et restent nocives pour l’environnement

    Les laques en phase solvant contiennent environ 300 g de composés organiques volatils par litre de peinture. Ces solvants sont responsables d’odeurs incommodantes et génèrent de la pollution pour la santé et pour l’environnement. Le matériel utilisé doit être nettoyé au white-spirit.

     

    -          Meilleure résistance aux taches (feuil plus tendu)

    Une laque alkyde en phase solvant produit un feuil tendu fortement réticulé. Concrètement, les taches superficielles présentes sur le feuil sec et durci se nettoient très facilement. En revanche, les laques en phase aqueuse s’imprègnent plus facilement de traces graisseuses et leur nettoyage peut s’avérer moins parfait.

    -          Meilleure fixation sur des supports critiques

    Les supports critiques – vieilles peintures dégradées ou supports moins bien dégraissés – bénéficieront de l’application de laques alkydes en phase solvant. Les agents de liaison qu’elles contiennent assurent une fixation plus solide sur le support et les éventuelles traces grasses résiduelles ne percent pas à travers le feuil en phase solvant. Il convient également d’appliquer sur ce genre de supports une couche d’apprêt en phase solvant, même si vous prévoyez une finition à l’aide d’une laque en phase aqueuse.

     

    En bref:

    Laque en phase aqueuse

    Laque en phase solvant

    À base d’eau : dilution et nettoyage à l’eau

    À base de solvants : dilution et nettoyage au white-spirit

    Absence d’odeur incommodante pendant l’application de la peinture

    Odeur incommodante

    Le caractère lisse et tendu de la couche de peinture dépend du choix du matériel et du soin apporté à l’application

    Excellente fluidité. Feuil lisse après séchage (pas de traces de brosse)

    Le séchage est fortement influencé par les variations de température et d’humidité

    Moins sensible aux variations de température et d’humidité

    Pas de jaunissement des couleurs claires

    Les couleurs claires peuvent jaunir (p.ex. espaces sombres, intérieur des armoires et chambranles de porte)

    Excellente rétention de la couleur et de la brillance à l’extérieur

    Nécessité d’appliquer des couches d’entretien plus fréquemment à l’extérieur, surtout dans le cas des couleurs sombres et vives

    Excellente élasticité à l’extérieur

    La peinture durcit davantage. Appliquée sur un bois qui « travaille », risque plus élevé de fissuration.

    Nettoyage aisé

    Nettoyage excellent

    Bonne résistance aux rayures

    Excellente résistance aux rayures.

    Séchage rapide ; la deuxième couche peut être appliquée plus rapidement

    Séchage plus lent.

    Peu de risques pour la santé et l’environnement

    Polluant pour l’environnement et pour la santé

     

     

  • Nous avons acheté une maison. Toutes les portes sont peintes mais nous voudrions les repeindre. Je préférerais utiliser une peinture en phase aqueuse. Comment dois-je m’y prendre ?

    La plupart du temps, les portes intérieures présentent des traces graisseuses, généralement au niveau de la poignée. Il faut d’abord les nettoyer avant de passer à l’étape du ponçage (sinon, vous risquez d’étendre les taches de graisse).

    Pour dégraisser, utilisez Formule MC Neutral, éventuellement à l’aide d’une éponge abrasive Scuff ou Scotch Brite. Rincez à l’eau claire, puis séchez la surface. Poncez ensuite soigneusement l’ancien feuil de peinture de manière à le rendre totalement mat et éliminez la poussière à l’aide d’un chiffon légèrement humide.

    Si l’ancien feuil est une laque solvantée, il est recommandé d’appliquer au préalable une couche d’apprêt Omniprim Plus. Pour les couches de finition, optez pour une laque Hybride Satin PU (finition satinée) ou Hybride Mat PU (finition semi-mate). 

    En revanche, si les anciennes peintures sont des laques en phase aqueuse (pour faire la distinction, lisez la réponse à la question 2), vous pouvez, après la préparation du support, directement passer à l’application des deux couches de finition – laque Hybride Satin PU ou Hybride Mat PU au choix.

    Astuce

    Lorsque vous repeignez des portes, ôtez toujours la serrure et la poignée. Vous peindrez d’autant plus facilement et plus rapidement.

  • Nous avons fait réaliser un dressing en MDF. Nous voudrions le peindre en blanc ou dans une couleur très claire. Devons-nous choisir une laque à base d’eau ou à base de solvants ?

    Sur MDF, il est recommandé d’appliquer une couche d’apprêt à base d’eau. En effet, le MDF contient des substances susceptibles de réagir avec une peinture à base d’huile/de solvants, ce qui peut altérer le séchage ou donner lieu à des défauts superficiels de la couche d’apprêt en phase solvant. C’est la raison pour laquelle nous recommandons d’appliquer deux couches d’apprêt Elastoprim Hydro. Poncez légèrement entre chaque couche afin d’éliminer le feutrage. Pour la finition, vous pouvez utiliser une laque à base d’eau telle que Persisto Satin Hydro, Hybride Satin PU ou Hybride Mat PU. Vous pouvez également opter pour une laque solvantée telle que Premium satin XS (plus d’infos sur la peinture du MDF dans les FAQ concernant le bois à l’intérieur).

    Attention, dans cette question, la couleur joue un rôle important ! Dans l’obscurité, les peintures en phase solvant de couleur blanche ou claire ont tendance à jaunir. Or, un dressing est souvent un espace sombre. Les surfaces peintes qui se trouvent sous les piles de vêtements ne reçoivent jamais la lumière. Concrètement, il est courant de voir apparaître au bout d’un certain temps des surfaces localement ou totalement jaunies. En revanche, les peintures à base d’eau ne jaunissent jamais ! Si vous décidez d’appliquer une couleur claire, la laque en phase aqueuse est donc à privilégier. En ce qui concerne les autres avantages et inconvénients des peintures en phase aqueuse ou solvant, consultez la réponse à la question 4.

Nous n'avons pas des astuces pour le moment

La peinture idéale pour vos travaux ?

Répondez aux questions ci-dessous en fonction de votre situation personnelle et nous vous proposerons les produits adaptés "à votre chantier". Vous avez un doute concernant la finition par exemple ? Les coaches présents en magasin vous aideront avec plaisir.

2 Analyse du support
Retour
Loading...
3 Types de support
Retour
Loading...
4 Types finition
Retour
Loading...
5 Nombre de m² à peindre?
Nombre de m2
Retour